La chimiothérapie personnalisée
 
Si la quantité de médicament est trop faible dans l’organisme, le traitement est inefficace ; lorsque cette quantité est trop importante, les effets toxiques peuvent être graves et sont préjudiciables à l’efficacité thérapeutique (arrêt temporaire des traitements et retard de prise en charge médicale).
 
Les facteurs de variabilités liés au patient sont par exemple le sexe, l’âge, les maladies ou les médicaments associés, la génétique des systèmes d’élimination et les habitudes de vie du patient.
Les grands fumeurs, par exemple, ont souvent des systèmes enzymatiques plus actifs et éliminent donc plus vite certains médicaments. Les doses qui devront leur être administrées seront ainsi plus importantes que les non-fumeurs pour atteindre une même efficacité thérapeutique.
 
L’objectif de l’individualisation thérapeutique est alors de rechercher la plus grande efficacité tout en éliminant les effets secondaires graves.
 
Les médicaments concernés par cette approche sont ceux pour lesquels la dose efficace est très proche de la dose toxique (zone thérapeutique étroite). C’est le cas pour les molécules anticancéreuses.
 
Les Fluoropyrimidines
Dans un premier temps, ODPM s'est intéressée à la famille des Fluoropyrimidines dont le chef de file est le 5-Fluorouracile (5-FU). Ce médicament est très utilisé en cancérologie (50% des cancer : colorectum, ORL, sein,…).
 
 
ODPM propose deux approches complémentaires.
 
>  
ODPM Tox™, validée sur plus de 17.000 patients, permet de savoir avant le traitement sur une simple prise de sang, s’il existe un risque de toxicité grave pour le patient.
 
>
ODPM Protocol™, validée sur plus de 70.000 cures, permet tout au long du traitement, grâce à une prise de sang pendant la cure, de vérifier que la quantité circulante de 5-Fluorouracile est la bonne, de l'augmenter ou de la diminuer si besoin lors de la cure suivante.
 
  
Pour en savoir plus :
>   Voir ODPM Protocol™
>   Voir les rubriques "Médecin" et  "Biologiste" sur l'adaptation de dose
 
 
Références :


1 -  Pharmacogenomics: Revolution or Reaction? Genetic variation in drug development. 

Poste G. Nat Biotechnol. 16, 19-21 (1998).

 

2 - Les Régionales de la Cancérologie, Angers, 2005